Accueil >rédaction > le riche de gauche

Le riche peut-il être un élu... de gauche ? (juin 2011)

 

Rich vs poor : riche vs pauvre notes-bookBen quoi ! Un homme ou une femme de gauche même riche peut avoir les idées qu’il veut, évidemment !

Comment peut-on s’opposer à une meilleure répartition des richesses, un « bonheur égal pour tous » comme le préconisait Karl Marx…

En fait tout le monde a le cœur à gauche.

Premier écueil, l’inégalité difficile à gommer du talent et de la persévérance dans son labeur !
Là aussi, il est impossible d’imaginer que les plus malins et les plus travailleurs ne récoltent pas plus qu’un abruti paresseux en devenant riche...

Ce ne serait pas moral et cette démotivation semble avoir prouvée ses limites dans des régimes à ce jour disparus.

Ici on est en train de reconnaître qu’une certaine inégalité est inévitable et donc l’existence des riches, des non-riches voire des démunis.

Bref un homme riche a donc le cœur à gauche… mais peut-t-il mener une politique de gauche crédible ?

Le hic est que le riche ne connaît pas forcément du quotidien et des besoins de ceux qui sont moins bien nantis…

Think poor look rich notes-bookOn sait qu’un notable, une célébrité vit forcément en marge de la réalité… Invitations, cadeaux (disons… à but relationnel ou promotionnels), voir passe-droits sont leur banal quotidien.
Ils sont tellement isolés, protégés que notre vie leur semble évidemment exotique…

« Comme c’est amusant que le RER soit arrêté par un chien qui divague sur les voies » …
En effet ! Mais pour ceux qui subissent ces retards chaque jour on est loin du cocasse…

Ses préoccupations et son échelle de valeurs empêchent le riche de comprendre et donc remédier de façon pertinente aux espérances de la diversité des citoyens

L'élu riche a donc toutes les chances de prôner des mesures irréalistes ou simplement inefficaces dont il ne peut mesurer les effets pervers.

Traditionnellement en France, la solution adoptée se traduit inévitablement par la

pense riche parrait pauvrenécessité de la financer… des aides qui finalement remplacent une solution pérenne.

Pourquoi travailler pour finalement gagner moins ?

Là aussi apparaît un gouffre entre les riches et la multitude qui doit mettre la main au portefeuille. Car si un riche, même de gauche, n’aurait pas de mal à se priver d’un petit pourcentage qu’il destinait finalement à une épargne défiscalisée, il n’en est pas de même pour celui qui bien qu’ayant la malchance d’être imposable n’en tire pas moins le diable par la queue.

Pour le riche de gauche, il suffirait donc de (faire) payer tout le monde …
C'est certain, le riche droite essaierait de ne faire payer personne.

Oups ! C’est vrai, ce raisonnement est forcément caricatural mais « c’est pas faut » !

Maintenant il n'y a plus trouver comment devenir riche ou plus riche.

Tags : Homme riche, le riche, plus riche, elu de gauche, pauvre, politique, Thinh poor look rich

 

 

haut

Page suivante Epouse mode d'emploi